Ticker

6/recent/ticker-posts

Header Ads Widget

Our continued commitment to helping grow the startup ecosystem in Africa

African startups have experienced significant growth in recent years. This much-desired course is critical for driving the growth in entrepreneurship that will lead to the survival of the continent. According to the Africa Internet Economy 2020 report, sponsored by Google and the International Finance Corporation, Africa’s Internet economy is poised to boost the continent’s economy by 5.25% in the next five years. The report comments that the headwinds brought by COVID-19 will not deter the projected growth of Africa’s internet economy, which is expected to contribute nearly $189 billion to Africa’s GDP by 2025 with a forecasted increase to $712 billion by 2050.


African developers and startups play a crucial role in the transformation of the continent's economy, creating new opportunities and paving the way for economic and social development. At Google, we recognize Africa’s exceptional digital talent and potential, and that is why we are committed to providing critical support to African startups. This year, we will be opening applications for the 6th class of the Google for Startups Accelerator Africa programme while also launching new developer scholarships in partnership with Pluralsight and Andela.

                     [Startups from the inaugural Accelerator class celebrating their graduation, 2018]

 

Today, we are making two announcements at a virtual event where we are hosting media, key industry players, policy leads, startup executives and investors driving the growth of Africa’s tech ecosystem. The event, #Build4Africa, is providing opportunities to review trends unfolding throughout the internet economy, paying special attention to the support of developers and startups in Africa.


Applications for the Class 6 Google for Startups Accelerator Africa programme, a three-month programme that is slated to start on 21 June 2021, will be open until 14 May 2021. The online programme (which includes 3 intensive virtual training bootcamps, mentorship and Google product support) is open to applications from 17 countries across Africa, including Egypt, Ethiopia, Ghana, Kenya, Nigeria, Senegal, South Africa, Tanzania, Tunisia, Uganda and Zimbabwe. The aim is to support the advancement of the startups through their crucial growth phases.


The new scholarships for Android, Web and Google Cloud development will be offered to beginner and intermediate developers resident in Africa. A total of 40,000 scholarships will be offered to developers spread across Mobile and Cloud development tracks and, at the end of the training, the top 1,000 students will earn a full scholarship to certify in Android or Cloud development.


Last year, due to the COVID-19 pandemic, the first virtual class of Google for Startups Accelerator kicked off with 20 startups from seven countries undergoing a 12-week virtual journey to redefine their offering while receiving mentoring and attending workshops.

                                      [Team Voyc.ai pitching their solution at the GFS investor immersion]

 

                                    [GFS Accelerator alumni participated in an investor immersion, 2019]

 

In recent years, we have worked to support developer communities across Sub-Saharan Africa.
  • In 2020, Africa’s first Google Developers Space (a hub for African developers, entrepreneurs and startups) was launched in Lagos, Nigeria. This followed the commitment made by Sundar Pichai to African entrepreneurs in July 2017. The space is where entrepreneurs, developers, venture capitalists and investors can connect and collaborate with each other.
  • 11 startups were also selected last year to participate in the fully digital inaugural Google for Startups Accelerator on the Sustainable Development Goals (SDGs). The 11 were selected based on their vision to address challenges outlined in the UN’s SDGs including poverty, inequality, climate, environmental degradation, prosperity, and peace and justice.
  • Through Google Developer Groups (GDG) and Women Techmakers, we provide training aligned with real-life job competency requirements. There are 173 active GDGs providing opportunities for developers to converge around similar interests at talks and hands-on workshops.

Community groups engage in activities like Study Jams facilitated by developers, for developers. Today there are more than 120 active developer communities across 25 countries in Sub-Saharan Africa.


We are excited to continue our journey with African startup and developer communities because we believe that Africa’s startup ecosystem is a key driver of economic growth on the continent. The growth of all players in the tech space is collective; the success of one lays the path for others.




Nitin Gajria, Managing Director, Google Africa



 ==== 



Poursuite de notre engagement en faveur de la croissance de l’écosystème des startup africaines

Depuis ces dernières années, les « success stories » des start-up africaines se multiplient. Cette formation très attendue est essentielle pour encourager le développement de l’esprit d’entreprise en Afrique, gage de la réussite de ce continent. Selon le Rapport Africa Internet Economy 2020, réalisé avec le soutien de Google et de l’IFC, l’économie générée par Internet en Afrique devrait stimuler l’économie du continent de 5,25 % au cours des cinq prochaines années. Le rapport indique que le ralentissement de l’économie dû à la COVID-19 ne freinera pas les prévisions de croissance de l’économie de l’internet en Afrique, qui devrait contribuer à près de 189 milliards de dollars du PIB de l’Afrique d’ici 2025, avec une augmentation estimée à 712 milliards de dollars à l’horizon 2050.



Les développeurs et les start-up implantés en Afrique jouent un rôle crucial dans la transformation de l’économie du continent, en créant de nouvelles opportunités et en ouvrant la voie au développement économique et social. Chez Google, nous mesurons pleinement le talent et le potentiel numériques exceptionnels de l’Afrique, c’est pourquoi nous nous engageons à apporter un soutien essentiel aux jeunes entreprises africaines. Cette année, nous allons ouvrir les candidatures pour la 6e promotion de l’accélérateur de start-up Google Africa Google for Startups Accelerator Africa nous offrons également de nouvelles bourses d’études destinées aux développeurs en partenariat avec Pluralsight et Andela.



Aujourd’hui, nous faisons deux annonces lors d’un événement virtuel où nous accueillons les médias, des acteurs clés de ce secteur, des responsables politiques, des dirigeants de start-up et des investisseurs qui contribuent à la croissance de l’écosystème technologique africain. Sous le hashtag #Build4Africa, cet événement permet de passer en revue les tendances qui se dessinent dans l’économie de l’Internet, en accordant une attention particulière au soutien apporté aux développeurs et aux start-up installés en Afrique.



Les candidatures pour la 6e promotion du programme accélérateur de start-up (Google for Startups Accelerator Africa), programme de trois mois qui devrait débuter le 21 juin 2021, seront ouvertes jusqu’au 14 mai 2021. Les candidatures à ce programme en ligne (qui comprend trois sessions de formation intensive, un dispositif de mentorat et une assistance pour les produits Google) sont ouvertes. Dix-sept pays d’Afrique, dont l’Égypte, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigeria le Sénégal. L’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Tunisie, l’Ouganda et le Zimbabwe sont concernés. L’objectif est de soutenir le développement des start-up dans leurs phases cruciales de croissance.



Les nouvelles bourses pour le développement des applications Android, Web et Google Cloud seront proposées aux développeurs de niveau débutant et intermédiaire résidant en Afrique. Ce sont au total 40 000 bourses qui seront accordées aux développeurs répartis entre les filières de développement mobile et cloud. À l’issue de la formation, les 1000 premiers étudiants recevront une bourse complète pour obtenir une certification en développement Android ou Cloud.



L’année dernière, en raison de la pandémie de COVID-19, la première formation en distanciel du programme Google for Startups Accelerator a démarré avec 20 start-up installées dans sept pays qui ont suivi un parcours virtuel de 12 semaines pour redéfinir leur offre, en bénéficiant d’un dispositif de mentorat et d’ateliers.



Ces dernières années, notre objectif a été de soutenir les communautés de développeurs en Afrique subsaharienne.
  • En 2020, le premier Google Developers Space d’Afrique (un hub réservé aux développeurs, aux entrepreneurs et aux start-up implantés en Afrique) a été lancé à Lagos, au Nigeria. Cette initiative fait suite à l’engagement pris par Sundar Pichai devant les entrepreneurs africains en juillet 2017. Cet espace est le lieu où les entrepreneurs, les développeurs, les investisseurs en capital-risque et les investisseurs peuvent se connecter et collaborer les uns avec les autres.
  • Onze start-up ont également été sélectionnées l’année dernière pour participer à la première session entièrement numérique de Google for Startups Accelerator, consacrée aux Objectifs de développement durable (ODD). Ces 11 entreprises ont été sélectionnées sur la base de leur vision pour relever les défis des ODD définis par l’ONU, notamment la pauvreté, les inégalités, le climat, la dégradation de l’environnement, la prospérité, la paix et la justice.
  • Par le biais de Groupes de développeurs Google (GDG) et de Women Techmakers nous proposons des formations qui correspondent aux compétences professionnelles requises dans la vie réelle. Il existe 173 GDG actifs qui offrent aux développeurs la possibilité de se rencontrer sur des thématiques communes lors de conférences et d’ateliers pratiques.
  • Des groupes communautaires mettent en place des activités comme Study Jams. Ces groupes de travail sont animés par des développeurs pour des développeurs. On compte aujourd’hui plus de 120 communautés actives de développeurs réparties dans 25 pays d’Afrique subsaharienne.
Nous sommes heureux de poursuivre notre aventure avec les communautés de start-up et de développeurs d’Afrique, car nous sommes convaincus que l’écosystème des start-up africaines est un moteur essentiel de la croissance économique de ce continent. La croissance de tous les acteurs de l’espace technologique est collective ; la réussite de l’un ouvre la voie à celle des autres.



Nitin Gajria, directeur général de Google Afrique et Onajite Emerhor, responsable de l’accélérateur Google for Startups Africa



from Official Google Africa Blog http://africa.googleblog.com/2021/04/our-continued-commitment-to-helping.html

Post a Comment

0 Comments